News & Insights > Insights > SMART BI - êtes-vous prêts à l'adopter?
 

  •  By Thomas Potus

Véritable facteur de performance, la Business Intelligence est un enjeu crucial pour les directions Data, IT et métiers. Les besoins, les stratégies et les moyens évoluent constamment. Les outils de BI “traditionnels” sont désormais obsolètes et font place à des outils de BI dits “modernes”.
Thomas Potus vous explique, dans cet article son approche stratégique pour faire évoluer progressivement votre entreprise au niveau ultime de la BI : l'Open BI.

Une évolution qui a notamment été motivée par trois tendances qui bousculent la manière de faire et de penser la BI :

  1. L'essor des solutions cloud, qui concerne autant les solutions pure BI qui migrent progressivement vers le cloud, que les infrastructures des entreprises.
  2. L’omniprésence des data lakes dans les nouveaux projets data.
  3. L’évolution des besoins des équipes métiers qui exigent plus d’indépendance, d’agilité et de réactivité dans l’accès à la donnée pour pouvoir ajuster leurs activités quasiment en temps réel.

Historiquement, les process BI standards sont lourds, peu agiles et font reposer beaucoup de poids sur les services IT. Dans une organisation traditionnelle, ces derniers centralisent et traitent les demandes de rapports data des équipes métiers. Les deux équipes itèrent jusqu’à ce que les rapports soient fiables.

Avec le COVID, les équipes métiers se sont aperçues que les données de l’année n-1 n’étaient plus alignées avec la réalité, elles ont dû faire évoluer leur reporting pour accéder aux données des années antérieures. Il est alors devenu évident que les équipes métiers ne peuvent plus se permettre d’attendre quelques semaines, quelques mois, pour faire évoluer leur reportings dans le but d’optimiser leurs activités.

Il est évident que la méthode traditionnelle n’est plus du tout alignée avec les besoins croissants des entreprises : l’accès à la donnée doit être libéré. Il doit être agile, flexible, immédiat et surtout, il doit désengorger les équipes IT.


Pour répondre à ces nouveaux besoins, les approches BI des entreprises doivent être repensées et modernisées.

Trois solutions complémentaires sont possibles pour que les entreprises sautent enfin le pas, elles ont été élaborées en prenant compte de la maturité data de l’entreprise et des équipes et leur permettant à terme d’évoluer vers le niveau ultime “l’Open BI” :

  • le premier scénario : les équipes métiers ne sont pas encore formées à la data. Il faut instaurer une équipe data qui gouverne la donnée et crée des reportings clé en main sur les indicateurs les plus importants de l’entreprise.
  • Le deuxième scénario : les équipes métiers qui sont un peu plus acculturées à la data. Il consiste à créer une plateforme mettant à disposition des données structurées, fiables et cohérentes en “self-service”. Les équipes métiers peuvent ainsi construire elles-mêmes la sous couche de présentation de reporting. La BI en devient immédiatement plus agile et rapide.
  • Le dernier scénario, correspondant au dernier niveau de maturité pour les équipes les plus avancées : l’Open BI. Elle met à disposition des outils exploratoires pour pouvoir directement aller requêter des données.

L’Open BI doit être l’objectif d’évolution de toute entreprise s’appuyant sur la BI pour prendre des décisions. Gagner en agilité, prendre des décisions plus rapides et rationnelles car basées sur des données fiables et à jour, partager de la donnée de façon transversale dans toute l'entreprise, voilà les avantages de ce dernier niveau. Une fois atteint, les équipes métiers sont formées à la data et donc autonomes dans l’utilisation et le traitement de la donnée tout en maintenant la qualité de la donnée.

Cette approche n’a pas que des avantages business et organisationnels, elle permet aussi aux entreprises de réduire les coûts liés à l’utilisation de la data. D’abord, le passage à l’utilisation du cloud représente une économie non négligeable : en supprimant l’infrastructure des entreprises dédiée à la BI, il réduit à la fois les coûts d'infrastructure et de fonctionnement de la BI. Deuxièmement, l'embarquement des métiers sur la partie construction du reporting et visualisation permet de réduire la taille des équipes traitant la donnée.
 

Convaincus ?

Avant de se lancer dans la transition de la Smart BI, il y a plusieurs points à anticiper : le ROI de la transition sera-t-il positif pour l’entreprise, les coûts de transition seront-ils inférieurs aux bénéfices espérés ?

Une fois assurés que la transition vous sera bénéfique et stratégique, tout comme lors de la transformation digitale ou data d’une entreprise, il faut anticiper la transition vers une BI Moderne et mettre en place une méthodologie et un plan de transformation adapté pour en assurer le succès. Il y a 3 facteurs clés à respecter pour assurer une transition efficace :

  • L'adoption d’une méthodologie hybride et agile,
  • L’anticipation de la mise à l’échelle des POCs,
  • La mise en place d’une gouvernance garantissant les standards de sécurité d’accès à la donnée.

Et vous, où en est votre stratégie de Business Intelligence ?

L'expert métier :

Thomas Potus

Consultant Senior BI & Dataviz chez Equancy

Contacter
  • Insights
  • Data
Crédit photo : Carlos Muza - Unsplash

Poursuivez votre
lecture

Découvrez l'offre Smart BI

Découvrez comment moderniser vos outils de reporting pour réussir votre transformation data